Contenu des études en AES

Guide des Etudes AES

Bien que la formation soit généraliste au départ, elle permet une spécialisation en 3ème année, soit dans le domaine public et l’administration, soit dans le domaine privé, avec la gestion d’entreprise et des ressources humaines.

La filière s’articule donc en fonction de plusieurs spécialisations choisies dès le semestre 2, et donne accès à plusieurs parcours :

  • Le parcours “Administration et gestion des entreprises (AGE)” forme des étudiants capables d’assurer toutes les fonctions que demande une entreprise, assurant les principales responsabilités demandées dans les organismes privés. Cette spécialisation débouche souvent sur des Masters en Économie ou en Ressources Humaines, voire dans des études commerciales, d’où son enseignement plus axé sur l’économie et la gestion, avec notamment de la comptabilité.
  • Le parcours “Administration générale et territoriale (AGT)” propose un panel de formations axé sur les autorités publiques. Il prépare l’étudiant à postuler aux concours des administrations de l’Etat. Contrairement à son prédécesseur, ce parcours est plus orienté sur le domaine juridique, étude du territoire et science politique.
  • Le parcours “Commerce et affaires internationales” est quant à lui destiné à former des cadres pour des entreprises travaillant à/pour l’étranger. Il tire sa formation d’une base historique directement reliée au monde contemporain. Le rajout du commerce le spécialise dans la négociation, le marketing et les ressources humaines.
  • etc.

Ces parcours sont les plus couramment retrouvés dans les filières AES, cependant on retrouve des particularités locales, soit dans la composition des enseignements soit carrément dans des parcours supplémentaires.

A noter aussi que dans la plupart des U.F.R. ayant une filière d’AES, l’étudiant valide non seulement sa Licence, mais aussi une certification d’informatique (C2i). Cette certification sanctionne un enseignement en informatique et atteste d’un niveau de compétence élevé sur les traitements de texte, et feuilles de calcul entre autres.

Bien que la Licence dure 3 ans, un étudiant peut continuer jusqu’en Master voir potentiellement en Doctorat. Pour résumer, un étudiant en AES continue en général après sa Licence en se spécialisant dans une matière qu’on lui a enseignée préalablement.

La filière offre de nombreux débouchés : services juridiques, ressource humaine, administration public, secrétariat, service comptable et financier… que ce soit dans le secteur public, comme dans le secteur privé.

Ainsi, l’étudiant en AES peut :

  • se présenter aux concours de la fonction publique de catégorie A, B et C
  • accéder à des Masters AES existant dans d’autres villes universitaires
  • accéder à de nombreux Masters en Droit ou Economie ou Gestion
  • accéder à certaines écoles comme l’Institut d’Etude Politique, école de journalismes, ENM et les IAE
  • etc.

Le contrôle des connaissances

Les aptitudes et l’acquisition des connaissances sont appréciées :

  • Soit par un contrôle continu et régulier
  • Soit par un examen terminal
  • Soit par ces deux modes de contrôle combinés.

Les modalités d’examen doivent être arrêtées et portées à la connaissance des étudiants au plus tard un mois après le début des enseignements. Elles ne peuvent être modifiées ultérieurement en cours d’année. Elles doivent aussi indiquer si des stages obligatoires sont prévus dans le cursus.

Les établissements doivent indiquer :

  • Le nombre d’épreuves Leur nature (écrit, oral, dossier, …)
  • Leur durée Leur coefficient
  • La répartition éventuelle entre le contrôle continu et le contrôle terminal.

Deuxième session

En cas de non validation du semestre, une deuxième session d’examen est organisée. L’intervalle entre ces deux sessions doit être d’au moins un mois et un dispositif pédagogique de soutien doit être mis en place.

Le fonctionnement de cette deuxième session diffère de celui du bac, c’est à dire qu’il ne suffit pas de compléter sa note pour valider la matière, il faut obtenir à cette matière la moyenne ou une note permettant de compenser cette matière avec les autres pour obtenir une note finale de 10 au semestre ou à l’année, selon les modalités de compensation consultables dans le règlement des examens.

Notes

Après proclamation des résultats, le jury est tenu de communiquer les notes aux étudiants par affichage, mais parfois aussi par internet ou par envoi d’un relevé de notes à l’adresse que l’étudiant aura donné lors de son inscription. De plus, les étudiants peuvent demander, dans un délai raisonnable, la communication de leurs copies et un entretien individuel.

Diplôme

Une attestation de réussite et d’obtention du diplôme doit être fournie aux étudiants trois semaines au plus tard après la proclamation des résultats. La délivrance du diplôme définitif doit intervenir dans un délai inférieur à six mois après cette proclamation… mais vous verrez qu’il faut parfois (beaucoup) plus longtemps !

Les travaux dirigés (TD)

Dès votre arrivée à l’Université, vous allez entendre très vite parler des TD et de leur importance pour votre réussite. Derrière ce sigle ce cachent les termes “Travaux Dirigés”. Ces Travaux Dirigés ressemblent aux cours habituels en lycée, ils sont obligatoires et en petits effectifs. Ils sont complémentaires aux matières dispensées en amphithéâtre, (les CM ou “Cours Magistraux”). C’est à dire qu’ils permettent d’approfondir et d’appliquer l’enseignement théorique appris en amphi.

Ce sont donc des cours en effectifs réduits, en général une trentaine d’étudiants par groupe. Regardez autour de vous, ce sont généralement les étudiants assis à côté de vous en TD que vous côtoierez tout au long de votre Licence.

Les TD sont avant tout l’occasion de travailler en profondeur le cour suivi en amphi et de demander des éclaircissements à vos chargés de TD sur tel ou tel point qui vous aura semblé obscur afin de mieux comprendre la matière.

Il s’agira aussi d’acquérir une méthodologie précieuse qui vous accompagnera tout au long de vos études.

Vous apprendrez ainsi tout sur la dissertation, les cas pratiques, et les exercices comptables, véritables mises en application de l’économie et du droit. Ces techniques, totalement nouvelles pour les jeunes étudiants, exigent beaucoup de rigueur méthodologique. Des exercices vous seront donnés régulièrement par vos chargés de TD afin de tester votre aptitude à exploiter ces méthodes propres aux milieux économiques et juridiques. Ces exercices participent à la validation de votre année. En effet, les TD sont sanctionnés par une note semestrielle qui sera prise en compte dans la note finale de la matière à laquelle ils sont associés.

Il est donc important de bien préparer ses séances de TD chaque semaine. Cela permet d’avancer progressivement et efficacement dans les révisions de fin de semestre au fur et à mesure des séances mais également de bien comprendre le cours, de l’assimiler afin d’être préparé pour l’examen final.

Ainsi, une préparation rigoureuse de chaque TD vous évitera non seulement d’entrer dans la salle avec une boule au ventre mais sera surtout un facteur de réussite indéniable.

Les concours à bac +2, bac +3

La filière AES est une filière qui aborde plusieurs champs disciplinaires. De ce fait, elle permet à ses étudiants de passer un certain nombre de concours.

Dans un premier temps, via la formation en économie-gestion dispensée en sein de la filière, il est tout à fait envisageable d’intégrer un IAE (Institut d’Administration des Entreprises), voir une Ecole de Commerce.

Les IAE recrutent, le plus souvent, sur dossier après avoir passé le score IAE qui évalue la culture générale, les maths, le français et l’anglais. L’étude du dossier universitaire est très importante, tout comme la lettre de motivation qui s’avère déterminante.

Les écoles de commerce ont des concours à bac + 3, le concours est composé d’un test – le TAGE MAGE – spécifiquement conçu pour des étudiants de niveau Bac+3/Bac+4. Il vise à évaluer les aptitudes des candidats à la mémorisation, à la compréhension, à l’analyse, au raisonnement et à la résolution de problèmes. Il n’est cependant qu’un élément dans la sélection de l’étudiant.

« A l’issue de ma Licence, j’ai voulu continuer mes études au sein d’un IAE. J’ai alors passé le concours Score IAE-Message. Après l’avoir réussi, j’ai passé un entretien à l’Institut de Caen, où il m’y a été demandé de passer un TOEFL en plus. Tout s’est très bien passé, et à la rentrée je serais donc étudiante là bas ! » Priscillia, étudiante en Licence AES – parcours Administration et Gestion des Entreprises – à l’Université de Limoges, Faculté de Droit et des Sciences Economiques

En parallèle de ces concours qui permettent de poursuivre ses études, l’arrivée au niveau Bac +2 et Bac +3 vous permet de candidater à plusieurs domaines de la fonction publique. C’est d’ailleurs à l’issue de votre Licence, que vous pourrez, si vous le souhaitez, intégrer un IPAG (Institut de Préparation à l’Administration Générale), qui comme son nom l’indique vous préparera principalement aux concours de la catégorie A. Par exemple, avec votre entrée à l’IPAG, vous pourrez par la suite tenter les concours d’inspecteur des impôts, le concours des douanes ou encore celui d’agent administratif.

« J’ai réalisé après ma licence qu’une poursuite en Master ne me correspondait pas, j’ai alors décidé d’intégrer l’IPAG afin de pouvoir rapidement passer des concours. J’avais depuis longtemps l’envie de travailler comme contrôleur ou inspecteur des impôts. Après un peu moins d’un an de préparation, j’ai passé et réussi le concours. J’ai ensuite rejoins le centre de formation, l’Ecole Nationale des Impôts, à Clermont-Ferrand » Gauthier, inspecteur des impôts depuis 2008, après un passage à l’IPAG de l’Université de Nancy 2.

La pluridisciplinarité de la filière AES, via tous les éléments qu’elle vous permettra d’aborder vous permettra d’appréhender sereinement ces différentes échéances.