Retour sur une année d’élections et de questions… Et ce n’est pas fini !

Alors qu’hier, les Pays-Bas ne donnaient pas au parti d’extrême-droite (PVV) le succès qu’il attendait, qu’Angela Merkel et François Hollande se félicitaient. Pourtant, il faut se rappeler qu’il y a presque un an, le Royaume-Uni choisissait le Brexit.
Aujourd’hui, alors que le processus de sortie de l’Union européenne avance, le Royaume-Uni avance désuni du fait de l’Ecosse qui souhaiterait le quitter. En décembre, l’Autriche écartait tant les partis classiques que l’extrême-droite de la présidence de la république.
Et comment oublier, l’élection du médiatique et sulfureux Donald Trump en Novembre qui mène une politique que certains qualifient de folle et contestée par les juges fédéraux.

Toutes ces élections ont bien sur un point commun :  la montée des candidats islamophobes, au patriotisme exarcerbé et à la réaction facile. Tous parlaient d’un « printemps du populisme », et aujourd’hui on s’interroge : « les fruits porteront-ils la promesse des fleurs ? » ou dit autrement « Marine Le Pen échouera-t-elle en France comme Geert Wilders a échoué aux Pays-Bas ? ».

 

L’ARES est partenaire de La parole aux Etudiants. Une initiative qui donne la possibilité aux jeunes de participer aux différents débats des Rencontres Économiques d’Aix-en Provence, une initiative portée par Le Cercle des économistes.
Pour participer, il vous faut répondre à la question « De quelle nouvele prospérité serez-vous les acteurs ? » , dans un essai avant le 2 avril 2017.

Vous pourrez être un des 100 étudiants invités à participer aux Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence, un des 3 lauréats qui recevra un prix de 1 000 euros ou un des 6 étudiants qui seront « Journaliste économique » d’un jour à RTL.

En savoir plus

 

 

Week-end de formation de l’ARES 

 

 

 

 

 

 

Le 17 février, plus de 150 associatifs venus de toute la France se sont retrouvés à Nancy pour le week-end de Formation annuel de l’ARES.

Lors de ce week-end, organisé par les associations nancéiennes Isamia et ECC, les jeunes bénévoles présents ont pu se former sur différents sujets au fil de parcours de formations diversifiés.

Après l’effort de la journée, les associatifs ont pu se retrouver autour d’un verre pour discuter et découvrir les différentes villes représentées. L’esprit de cohésion était à son maximum, et les participants ont pu savourer les spécialités des terroirs lors de l’apéro des régions.

Le dimanche matin, s’est ouvert le Conseil d’Administration de l’ARES, pendant lequel les administrateurs ont pu décider de l’avancée de la structure et entériner plusieurs grandes décisions, à l’image du Livre Blanc, un ouvrage qui rassemble toutes les contributions prises par la Fédération depuis sa création.

A l’orée de la mi-mandat, des projets d’envergure se profilent et laissent entrevoir d’excellentes perspectives pour les étudiants en Sciences Sociales. Au programme pour les mois à venir : contributions et travaux sur de multiples sujets, évènements de formation, sensibilisation à l’engagement citoyen et projet d’éloquence à l’échelle du territoire.

Pour t’abonner à notre Newsletter, clique ici

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *