Revue de presse :  Méritocratie et élitisme

Alors que tous les commentateurs de l’actualité de l’enseignement supérieur dénoncent le manque de méritocratie face au tirage au sort, le terme même de méritocratie est discuté. Etant aujourd’hui défini comme le rempart contre l’élitisme et la reproduction sociale, son concepteur la considérait comme un danger qui allait reproduire les élitesdéjà présentes sous couvert d’égalité.

L’élite française, sortie des grandes écoles, écoles de l’engagement et même selon certains de la subversion, se reproduit. En effet, dans ces grandes écoles et malgré les tentatives d’ouverture, la part des enfants de parents de catégories socio-professsionnelles élevées est écrasante. L’Ecole normale supérieure, une école de l’engagement oui, mais une école de la reproduction sociale aussi.

La séparation des élites du reste de la population est aujourd’hui importante dans tous les domaines.

Pourtant, la nouvelle assemblée nationale fait face à une « féminisation élitiste » : elle comporte plus de femmes mais a perdu en diversité sociale comme le démontre largement une enquête du CEVIPOF.

Le problème est que, loin de favoriser la mobilité sociale, la méritocratie fige l’élite. Encouragé par un système scolaire qui tend à figer les inégalités selon l’enquête internationale PISA, à tel point que tous, même ceux qui enseignent à ces élites s’interrogent sur la réforme du système.

John Lennon chantait qu’un « working class hero is something to be ». Mais comme le dit un éditorialiste, personne n’a envie d’être un looser dans une société méritocratique. Le problème, c’est donc peut être cet élitisme engendré par la méritocratie ?

Focus sur un partenaire

Une nouveauté à l’occasion de la sortie de la newsletter : l’apparition d’une rubrique dédiée à nos partenaires avec pour vocation de présenter les acteurs extérieurs qui contribuent à la vie de la fédération.
Pour cette première édition, nous ne pouvions éviter bien évidemment le cas d’un de nos plus anciens et importants partenaires : Dalloz !
Dalloz, que vous connaissez tous a un rôle central pour l’ARES. Des actions qui se déclinent de plusieurs manières : tout d’abord lors d’une période phare pour vous associations locales au moment de la rentrée avec des colis de goodies divers et variés, posant les bases de la popularité importante dont vous jouissez sur vos campus. Des colis qui ne s’arrêtent pas à la prérentrée puisque des guides de révision pour les partiels et le CRFPA ont suivi durant l’année !
Dalloz fort de ses collections d’ouvrages juridiques soutient également vos événements en rapport avec le droit en offrant des dotations aux concours d’éloquence, de plaidoiries.
En dehors des services que Dalloz vous rend directement en fournissant des goodies et autres à profusion, ce sont également des financements pour le CNE ainsi que pour la vie quotidienne de la fédération qui sont versés.
Tout cela pour vous expliquer l’importance que revêt l’entente avec Dalloz pour la fédération, notre travail en échange de tout cela se situe au niveau de la communication : retours sur les événements auxquels ils participent, montrer la façon dont les goodies envoyés sont utilisés.
En somme Dalloz nous donne beaucoup, en demandant peu en retour, un partenariat qui n’a pas toujours été ainsi, cela prend du temps à construire car on ne peut hâter la confiance mutuelle qui se créée. D’où l’enjeu pour nous de satisfaire à nos obligations ! Pour continuer ainsi et même croître !
L’importance du partenariat a été rappelé souvent à travers l’année, sans forcément prendre la peine de souligner pourquoi. C’est maintenant chose faite


Les rencontres économiques d’Aix-en-Provence

Du 7 au 9 Juillet, l’ARES était présente aux rencontres économiques d’Aix-en-Provence. Organisées par le cercle des économistes, ces quelques jours réunissaient quelques-uns des plus éminents économistes de la planète autour du thème de la prospérité. Nous étions invités dans le cadre du dispositif « la parole aux étudiants » qui permettaient aux étudiants de s’exprimer sur la prospérité dont ils voulaient être acteurs. Partenaires de l’événement, nous avons profité de l’invitation pour rencontrer des acteurs du monde économique en lien avec l’ESR et participer aux conférences en lien avec notre champ de compétence.
Plus que la simple présence de l’ARES à cet événement, notre objectif dorénavant est de faire augmenter la participation d’universitaires, les écoles étant malheureusement surreprésentées dans le dispositif ! Sur ce sommet rempli d’acteurs importants, nous devons montrer la place de l’université et de ses étudiants. Plus que cela, les rencontres économiques sont d’un intérêt formidable pour tout étudiant en sciences sociales pas seulement en économie, et un énorme potentiel réseau pour les éventuels gagnants aussi bien personnellement que pour les associations, ou tout simplement pour son enrichissement personnel.
Le partenariat étant voué à être reconduit, nous vous invitons vivement à participer à la prochaine édition !

 

Le Concours national d’éloquence (CNE)

Du 8 au 10 Juin à Besançon se tenait le Concours National d’Eloquence organisé par l’ARES en collaboration avec l’association d’éloquence de Besançon.
Pour sa 3ème édition, le concours a réuni 15 gagnants des concours d’éloquences locaux venant de toute la France, de Brest à Aix-en-Provence, en passant par Strasbourg et même de Guyane !
Le CNE grandit d’année en année, réalisant peu à peu le potentiel et les espoirs placés en lui de créer enfin un concours de référence en éloquence qui soit itinérant et non ancré à Paris.
Différents jurys ont jugé les performances des candidats tout au long de l’événement sur des sujets tels que « restos du cœur : une question d’assiette fiscale ? ». En finale c’est Valentin Cayré, représentant d’Aix-en-Provence qui a été déclaré vainqueur par le jury.

 

 

 

Assemblée générale du PEC

Juste avant les rencontres économiques se déroulaient à Toulouse le séminaire des 10 ans du Portefeuille d’Expériences et de Compétences, un outil créé par des universités en réponse aux problématiques d’insertion professionnelle par le prisme de la mise en valeur des compétences et expériences acquises. Un outil que l’ARES suit et encourage à utiliser. Membre du comité de pilotage, nous nous attachons à développer et à faire connaître cet outil afin de faciliter le parcours de tous les étudiants.

 

 

Pour t’abonner à notre Newsletter, clique ici

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *